Quel est le prix d’une chaudière à gaz ?

prix chauffage gaz
prix chauffage gaz

Chaudière à gaz : prix moyen et critères

A l’instar de la chaudière bois, la chaudière à gaz fait partie des plus vieux équipements de chauffage d’une maison. Depuis sa création, de nouvelles technologies ont vu le jour pour élargir la gamme de produits. Pour débuter cet article, nous vous proposons une vue globale du prix moyen d’une chaudière gaz selon le type :

Type de chaudière Prix moyen TTC hors pose
Gaz de ville 600 –  4 000 €
Propane 1 500 – 4 500 €
A condensation 1 200 – 5 500 €
Pulsatoire 3 000 – 6 000 €
Basse température 1 000 – 5 000 €

Comme vous pouvez le remarquer, le prix d’une chaudière peut rapidement passer du simple au double. Pourquoi une telle différence ? Tout simplement parce que de nombreux paramètres entrent en considération dans l’élaboration d’un budget chauffage :

  • La puissance de l’appareil : elle dépend principalement de la surface à chauffer, du nombre de pièces et de la hauteur sous-plafond (plus une pièce est haute, plus le besoin en chauffage sera élevé pour obtenir une température homogène).
  • L’isolation de la maison : une habitation mal isolée entraine des pertes de chaleur et exige donc une puissance de chauffage élevée pour combler la perte.
  • Les installations à alimenter : s’agit-il uniquement de la partie chauffage ou l’installation sanitaire est-elle aussi concernée ? Selon l’usage attendu, la technologie et la typologie de la chaudière seront différentes.

Pour définir au mieux les dépenses inhérentes au changement ou l’installation de votre chaudière, il vous faudra également estimer les tarifs de pose. Ces derniers varient généralement entre 800 et 2 000 € selon :

  • le type de chaudière ;
  • la complexité des travaux (raccordements à effectuer) ;
  • l’expérience de l’artisan ;
  • les services proposés : entretien, SAV…

Enfin, n’oublions pas que la chaudière seule ne suffit pas à chauffer une maison. Elle a uniquement pour but d’alimenter en eau chaude un circuit. Des dispositifs tels que des radiateurs ou un plancher chauffant sont indispensables pour véhiculer la chaleur dans les pièces de la maison. 

Le prix d’une chaudière gaz comprend donc 3 éléments majeurs : 

  • la chaudière ;
  • la main-d’oeuvre pour l’installation ;
  • les appareils de chauffage associés ;

Les différentes technologies : explications

La chaudière au gaz de ville

Comme son nom l’indique, elle est alimentée par le gaz de ville. Il s’agit de la version la plus basique, la moins onéreuse, mais également la plus énergivore. Ce type d’installation se raccorde directement au gaz de ville. Il est donc nécessaire d’y avoir accès.

La chaudière au GPL ou Propane

Lorsque vous n’habitez pas dans une zone alimentée par le gaz de ville (par exemple en campagne), il est possible de faire fonctionner une chaudière par le biais d’une cuve à combustible.

Cette solution est assez onéreuse, car elle nécessite l’installation d’une citerne dans le jardin. Par ailleurs, il faut compter dans le budget l’approvisionnement du combustible qui se fait généralement par le biais d’un fournisseur de gaz au moins deux fois par an

chaudiere condensation

La chaudière basse température

Elle est plutôt réservée aux petites surfaces. Son principe repose sur l’alimentation du système de chauffage de la maison (radiateurs ou plancher chauffant) à basse température (45°C). La montée en température de la pièce sera donc plus lente, et la chaleur diffusée sera plus douce.

Ce système permet également une bonne économie d’énergie, comprise entre 20 et 40% selon les conditions d’isolation et la surface à chauffer (plus elle est grande, plus le temps nécessaire pour atteindre la température souhaitée sera élevée)

La chaudière à condensation

Elle devient la nouvelle norme, car elle contribue à réduire les consommations d’énergie. Son fonctionnement est simple. Alors qu’une chaudière gaz classique rejettent de la fumée de combustion, l’équipement à condensation va l’exploiter.

En effet, cette fumée contient de la vapeur d’eau qui, par effet de condensation, libère de la chaleur. La chaudière à condensation va profiter de l’énergie thermique pour optimiser le réchauffement du circuit de chauffage. Cela permet donc de réaliser une économie d’énergie à hauteur de 20 à 30%.

La chaudière pulsatoire

Ce type d’équipement utilise une nouvelle technologie de chauffage, à la fois économique et écologique. Sans aucun brûleur, elle fonctionne sur un principe de microcombustion d’un mélange air-gaz. Ce phénomène forme un gaz qui réchauffe des tubes immergés dans un liquide de chauffage.

Grâce à ce type de chaudière gaz, la déperdition de chaleur est limitée, et les besoins en combustibles sont nettement réduits. L’économie réalisée peut atteindre 25 à 40% par rapport à un modèle classique. Par ailleurs, le bilan carbone est également moindre puisque la chaudière rejette en moyenne 30% de CO² en moins

Il s’agit du dispositif le plus onéreux à l’achat. Le prix d’une chaudière gaz pulsatoire varie entre 3 000 et 6 000 €.

Comment choisir sa chaudière à gaz : les erreurs à éviter

Mal estimer la puissance

La puissance de la chaudière dépend avant tout du volume global à chauffer. Toutefois, ce n’est pas le seul paramètre à prendre en compte. L‘isolation et la situation géographique font également partie des critères de choix.

Par ailleurs, l’usage joue également un rôle clé. Une chaudière dédiée uniquement en chauffage ne réclamera pas la même puissance qu’un dispositif qui gère à la fois le confort thermique et la production d’eau chaude sanitaire

Comme vous pouvez le constater, il existe de nombreux paramètres qui seront déterminants dans le choix de votre chaudière. C’est pourquoi nous vous conseillons de vous rapprocher d’un expert pour estimer au mieux la puissance de votre appareil. 

Chaudière trop puissante : pourquoi n’est-ce pas un bon choix ?

Pour vous assurer un bon niveau de chauffage, vous pourriez être tenté de choisir une chaudière dont la puissance est supérieure à celle recommandée. Cette idée est à oublier. En effet, cela pourrait causer des dommages précoces à l’appareil, car celui-ci subirait des arrêts intempestifs trop fréquents, liés à une température de chauffe trop vite atteinte. 

Se précipiter sur une chaudière pas chère

Pour réaliser des économies lors de l’achat, nous pouvons vite être attirés par les équipements d’entrée de gamme. Or, rappelons qu’une chaudière est un investissement sur le long terme. En effet, le but n’est pas de changer de chaudière chaque année. En général, un équipement de qualité peut remplir parfaitement sa mission pendant plus de 10 ans. 

Alors, en choisissant un matériel pas cher, vous pouvez vite être confronté à un défaut de l’appareil, à une panne ou à un changement complet. L’économie réalisée à l’achat s’envolerait alors vite. 

Les chaudières à petit budget sont plus fragiles et ont en général une durée de vie moins longue que les autres modèles. Elles sont plutôt réservées aux petits espaces peu utilisés (exemple : résidence secondaire).

Choisir un installateur non agréé

La pose d’une chaudière gaz ne s’improvise pas. Cela nécessite une expertise et un agrément. En effet, ce type d’appareil utilise un combustible qui peut s’avérer dangereux, s’il est mal raccordé. Nous vous conseillons donc de confier l’installation à un artisan qualifié. Par ailleurs, si celui-ci est reconnu garant de l’environnement (RGE), cela pourra vous permettre de bénéficier d’un coup de pouce de l’État (sous certaines conditions que nous verrons par la suite). 

Prix chaudière gaz : les astuces pour limiter le budget

Profiter des aides de l’État pour passer à la chaudière gaz

En choisissant un modèle de chaudière gaz à haute performance énergétique, vous pouvez bénéficier de différentes aides financières de l’État : 

  • Une prime Coup de Pouce qui varie entre 600 et 1 400 €
  • La prime renov’ destinée ménages les plus modestes et qui peut atteindre 1 200 €
  • L’Eco-prêt à taux 0 dont le montant peut aller jusque 30 000 € pour 3 bouquets de travaux
  • Les aides de l’ANAH
  • La réduction de TVA à 5,5%
  • Les subventions des collectivités locales
  • Un chèque énergie qui varie entre 48 et 277 € selon les conditions de ressources

Pour bénéficier de ces aides, plusieurs conditions sont à remplir. Afin de mieux les comprendre et de vérifier si vous pouvez en bénéficier, retrouvez tous nos conseils dans cet article dédié aux aides financières pour changer de chaudière.

Par ailleurs, dans le cadre d’un remplacement, à l’instar des combles à 1 euro, il existe un dispositif équivalent pour le système de chauffage de la maison. Pour en savoir plus, voici un article dédié à la “chaudière à 1 euro”.

Optimiser l’isolation de sa maison

La base d’un bon confort thermique se situe au niveau de l’isolation de la maison. En effet, les principaux facteurs de déperdition de chaleur se situent au niveau d’un manque d’étanchéité à l’air de la maison. 

Si vous souhaitez changer de chaudière pour optimiser votre consommation d’énergie et réduire vos factures, le premier réflexe à avoir est de vérifier que votre habitation dispose bien de toutes les conditions nécessaires au maintien d’un bon confort thermique. Les ouvertures et les combles sont des équipements qui sont souvent à l’origine d’une perte de chaleur, et donc, d’une surconsommation d’énergie. 

Pour optimiser votre budget chauffage, il est important d’identifier au préalable la source de déperdition de chaleur et d’y remédier. 

Bien sélectionner son installateur en fonction de ses services

Outre les critères d’agrément et de qualité qui sont essentiels dans le choix d’un chauffagiste, nous vous conseillons de vous renseigner également sur les services que le professionnel propose. En effet, le plus souvent, ce dernier vous proposera un forfait d’entretien pour votre chaudière. Cette option doit attirer votre attention et faire partie de vos critères de sélection. 

En effet, la chaudière est un équipement fragile qui nécessite un entretien annuel. Selon les cas, le chauffagiste peut vous proposer plusieurs options telles que la prise en charge des pièces détachées et le suivi du SAV. À vous de choisir, en fonction de la situation et des tarifs d’entretien de chaudière proposés, le professionnel qui répondra le mieux à vos attentes.

Bien choisir ses radiateurs

Trouver la chaudière gaz la mieux adaptée à votre besoin et à votre budget, c’est une chose. Toutefois, si vous changez radicalement de système de chauffe (passage de l’électricité au gaz par exemple), il faut prendre en compte l’achat de radiateurs dans votre budget.

radiateur gaz

Encore une fois, de leur bon fonctionnement dépend le niveau de consommation de gaz nécessaire pour chauffer votre maison. Nous vous invitons donc à bien vous renseigner auprès d’un professionnel sur les types de radiateurs les mieux adaptés à votre usage. 

Exemples de devis : prix chaudière gaz maison 100 m²

Vous avez hérité d’une maison ancienne qui dispose d’une vieille chaudière au gaz de ville, particulièrement énergivore. L’isolation vient d’être refaite.

Afin d’optimiser la qualité de chauffe de la maison et pour limiter la consommation d’énergie, vous décidez d’investir dans une nouvelle chaudière gaz à condensation. Vous choisissez un modèle à haute performance énergétique qui vous permettra de bénéficier d’une aide de 1 500 € en tout.

Le modèle que vous avez chois coûte 4 000 €. À cela, il vous faut rajouter les frais d’installation du système qui s’élèvent à 1 000 €. Après déduction de vos aides, le prix de votre chaudière gaz s’élève à 3 500 €.

Questions fréquentes

Quelle marque de chaudière gaz choisir ?

Le secteur du chauffage est très vaste. De nombreuses marques se partagent les parts du marché chaudière. Parmi les marques les plus connues, nous pouvons citer De Dietrich, Saunier Duval ou encore Atlantic.

Cette liste n’est pas exhaustive et de nombreuses marques sont reconnues et disposent d’un label qualité. Nous vous recommandons de prendre conseil directement auprès d’un chauffagiste ou d’un professionnel du secteur, car de nombreux critères entrent en compte dans le choix de votre équipement. 

Peut-on alimenter une chaudière avec une bouteille de gaz ?

Oui, c’est possible. Le plus souvent, lorsqu’une habitation ne peut être raccordée au gaz de ville (secteur trop éloigné), le particulier peut avoir recours à un approvisionnement en propane par le biais d’une cuve. Toutefois, si l’installation d’une cuve est inenvisageable, il est également possible d’alimenter sa chaudière gaz par le biais d’une simple bouteille de gaz. Toutefois, leur petite taille exige généralement l’utilisation de deux équipements. Par ailleurs, il sera indispensable d’en avoir d’autres en stock pour éviter la panne.